Le pédiatre est le nom donné au médecin qui s’occupe de la santé des enfants de la maternité à l’adolescence. C’est lui qui ausculte les nouveaux-nés et vérifie les réflexes et la coordination des différents mouvements de l’enfant pour s’assurer que tout va bien. Il va donner différents conseils aux parents concernant l’alimentation et l’hygiène du nourrisson.
Ce médecin peut déceler les maladies infantiles comme les oreillons, la rougeole, la varicelle… Il a une grande connaissance des maladies, même si elles sont rares, et il peut souvent soigner les enfants en leur évitant d’être hospitalisé. Le spécialiste pratique les différentes vaccinations afin que bébé grandisse dans les meilleures conditions. Son rôle préventif consiste également à faire les tests urinaires et les bilans sanguins requis par les autorités sanitaires et ceux qu’il juge indispensable à la bonne santé de l’enfant.
Le pédiatre va suivre le développement de l’enfant jusqu’à ce que ce dernier atteigne l’âge d’environ 15 ans. Donc si l’adolescent a des problèmes psychiques durant sa croissance ou rencontre des difficultés durant sa scolarité, c’est le spécialiste, soutenu par les parents, qui va les déceler et va se charger d’aider l’adolescent à évoluer au mieux dans son environnement.

Les journées d’un pédiatre:

Le pédiatre peut exercer son métier de manière libérale mais il peut également travailler en hôpital ou bien faire les deux à la fois.
Le spécialiste a de très longues journées de travail, une consultation pouvant durer jusqu’à une heure et les semaines pouvant dépasser la cinquantaine d’heures d’activité.
De plus, le médecin doit ajouter à son emploi du temps déjà très chargé environ une vingtaine d’heures par semaine dédiées aux astreintes de nuit ou de week-end. Ces astreintes comprennent les différentes visites dans les crèches, les maternités ou encore les PMI.
Il est bon de savoir que les hôpitaux ont un service de pédiatrie réservé exclusivement aux urgences.

Quelle formation suivre pour devenir pédiatre ?

Devenir pédiatre demande un long parcours de formation. Il faut en effet passer un bac S (scientifique) qui sera suivi de onze années d’études. Pour commencer, les étudiants qui veulent devenir pédiatre doivent s’inscrire en première année L1 santé.
Il s’agit d’une première année commune aux différentes études de santé (PACES) qui regroupe les dentistes, sages-femmes, les médecins et les futurs pharmaciens.
Dès le début de l’année, les étudiants devront choisir la spécialisation vers laquelle ils désirent s’orienter. Ils devront ensuite passer à la fin de cette première année un concours extrêmement sélectif où seulement 15 % d’entre eux environ seront reçus. Près de la moitié des étudiants qui obtiennent le concours sont des redoublants. Un seul échec est possible, donc aucun étudiant n’a le droit de passer le concours trois fois.
Après 6 ans d’études, il faut passer le concours appelé ECN (Epreuves Classantes Nationales) et obtenir les meilleures notes possibles afin de choisir sa spécialisation (ici la pédiatrie) et le lieu de formation.
Ensuite, il faudra accomplir un troisième et dernier cycle de cinq ans.